Press "Enter" to skip to content

Viager libre, le principe de cette vente

Le viager libre est une des options qu’un futur propriétaire est en droit de choisir dans la vente en viager immobilier. Si vous optez pour le viager libre pour vendre ou acheter un bien immobilier, vous devez savoir qu’à partir de ce type de contrat le crédirentier ne conserve pas la jouissance de son bien immobilier. En effet, une fois que le contrat de viager libre est signé, l’acquéreur peut immédiatement faire louer ou occuper le logement.

Sachant qu’à partir de la signature de l’acte de vente, l’acheteur doit verser une rente viagère au crédirentier.

La rente viagère est l’un des deux éléments qui compose le prix du viager libre. Il s’agit d’une somme versé tous les mois par l’acquéreur jusqu’au décès du vendeur.

Le deuxième élément correspond à un capital initial appelé bouquet. Ce dernier représente une partie de la valeur du bien qui doit être donné au vendeur après la signature de l’accord des deux parties.

Avantage et inconvénient pour le crédirentier

Le viager libre est rarement proposé dans la vente en viager. Par contre, ce type de vente est plus bénéfique par rapport aux autres types de vente telle que le viager occupé. En effet, le prix de vente d’un bien en viager libre est de l’ordre de 25 à 50 %. Ce qui est plus élevé que pour le viager occupé par exemple. Il faut cependant souligner que cette valeur dépend également de l’âge du vendeur. Vu qu’à partir de la signature de l’acte de vente, le vendeur perd la jouissance du bien. Cela signifie qu’il n’a plus aucune charge, ni de taxe à payer.

D’autre part, l’acquéreur doit verser la rente viagère à son vendeur. Ainsi, ce dernier dispose donc d’un revenu régulier. En revanche, puisque le crédirentier est en possession du bien après la signature, le débirentier ne peut plus ainsi louer ou occuper le logement.

Avantage et inconvénient pour le débirentier

Le viager libre est une offre intéressante pour un acheteur en immobilier. Premièrement, ce type de contrat se base sur la vente immobilière en pleine propriété. Autrement dit, l’acquéreur disposera du bien dès la conclusion de la vente. Ainsi, il pourra immédiatement prendre la décision d’y habiter, de le louer ou de le revendre.

Le revers de ce type de vente en viager réside dans les différentes charges qui incombent au nouveau propriétaire. Une fois que le débirentier est en possession du bien, il est redevables des charges, des éventuels travaux, mais également des taxes. En plus de cela, l’acheteur doit à partir de là, verser une rente viagère au vendeur. Cette rente viagère est une somme assez conséquente du fait de l’usufruit.

Vous devez noter que rare sont les propositions en viager libre dans la vente immobilière. De plus, il s’agit le plus souvent d’une petite surface. Par ailleurs, le prix de vente est basé en fonction du marché immobilier. Ainsi, plus le prix sur le marché est élevé, plus le prix de vente le sera également.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.