Press "Enter" to skip to content

Le business des crédits conso en ligne : Le fonctionnement

Pour faire face à d’éventuel imprévu ou tout simplement concrétiser un projet qui nécessite un financement assez conséquent, les particuliers peuvent désormais compter sur le crédit à la consommation.

Les crédits à la consommation sont des prêts permettant aux consommateurs de financer un projet précis. Un projet qui doit être bien défini dans le contrat établi avec l’établissement prêteur, tel que l’achat d’une voiture, la rénovation d’une maison, le financement d’un voyage et bien d’autres. Dans ce cadre, ce type de prêt entre dans la catégorie de crédit affecté.

Il peut s’agir également d’un prêt qui va être utilisé librement par l’emprunteur. Ce crédit dit non-affecté ne nécessite pas ainsi de justificatif attestant de l’utilisation du montant accordé.

A l’heure actuelle, plusieurs établissements peuvent proposer des crédits à la consommation. A vous de choisir celui dont l’offre correspond à votre profil.

Les différents acteurs

Parmi les acteurs du crédit à la consommation, vous avez les établissements spécialisés, les établissements de commerce, les traditionnelles banques et tout récemment les banques en ligne et les néo-banques.

Tous ces organismes disposent de leurs propres conditions d’attribution du prêt. De même, ils définissent chacun le montant pouvant être alloué, le taux d’intérêt (TAEG), le délai de remboursement et les mensualités.

Malgré cette entière liberté dont la définition de ces éléments du contrat, les établissements prêteurs doivent respecter la réglementation qui encadre ce dispositif. Dans ce sens, tout ce qui relève des obligations et des droits des deux parties concernées sont expressément stipulés dans le Code de la consommation.

Les crédits conso en magasin

Pour les établissements de commerce, les crédits à la consommation se présentent sous forme de crédit gratuit. Ils sont octroyés par les magasins, surtout par les grandes distributions, pour régler des achats et cela en plusieurs possibilité de paiements.

Ils ont la particularité d’être des prêts sans taux d’intérêts étant donné que c’est l’enseigne ou l’établissement de crédit qui s’en acquitte.

Les crédits conso des banques

En ce qui concerne les banques traditionnelles, elles mettent généralement à disposition des clients tous les types de prêts : le crédit affecté, le crédit renouvelable, le crédit non-affecté notamment le prêt personnel et les crédits renouvelables, même si elles ont plutôt tendance à proposer le prêt personnel.

Le montant de ce dernier est plafonné à 75 000 €. Le délai de remboursement et les mensualités dépendent par la suite de la banque en se basant tout particulièrement sur la capacité de remboursement du demandeur et sa situation personnelle.

Les crédits conso des néo-banques

En matière de crédit à la consommation, nombreux sont les néo-banques qui proposent cette offre telles qu’Orange Bank ou encore N26.

Il faut noter que ces banques digitales sont davantage considérées comme des établissements de paiements, et non comme des organismes de crédits. Autrement dit, elles ne jouissent pas du statut de banque. Afin de pouvoir accorder une offre de crédit à la consommation à sa clientèle, elles se mettent ainsi en partenariat avec des plateformes spécialisées telles que Younited Credit.

Les crédits à la consommation des néo-banques affichent des prêts à faibles taux. Ces derniers sont variables, mais ne sont jamais en deçà des taux établis par les banques traditionnelles. Pour le cas d’Orange Bank par exemple, son prêt personnel affiche un TAEG fixe de 0,95% pour un prêt dès 5000 €.

En outre, les néo-banques qui n’offrent pas de crédits à la consommation, elles mettent en revanche à la disposition de sa clientèle le système de découvert bancaire. Le montant accordé pour un découvert ne dépasse généralement pas les 2000 €. Il reste toutefois révisable, et le montant peut alors grimper jusqu’à 4000 €. Mais cela dépend de plusieurs paramètres établis par la banque dont le revenu du demandeur, les avoirs disponibles, l’endettement et bien d’autres critères.

Pourquoi est-ce un business rentable ?

Bien qu’une baisse notable de la consommation des ménages, a été remarquée ces dernières années, les offres de crédits à la consommation rapide ont toujours représentées un business rentable pour les banques.

Au niveau du prêt personnel, les bénéfices des établissements financiers se concentrent non seulement sur le taux d’intérêt déjà assez élevé, mais également sur les frais annexes qu’engendrent la gestion de crédit (frais de dossier, frais de gestion…). Sans compter, les intérêts en cas d’incident bancaire.  

D’un autre côté, les personnes qui souscrivent à ce type de crédit sont les plus enclins à un risque de découvert. Alors que qui dit découvert, dit inévitablement taux d’intérêt, ainsi que les frais liés aux commissions d’interventions ou aux lettres d’information.

En Bref

Pour les ménages n’ayant pas de revenu ou d’épargne suffisant pour acquérir un bien, recourir à un service ou faire face à des évènements, les crédits à la consommation s’avèrent être une solution tout indiquée. En effet, ils permettent de se constituer un patrimoine, tout en ayant la garantie d’avoir un reste à vivre et de couvrir les charges fixes du foyer.

Toutefois, le risque de surendettement n’est jamais à écarter. Les ménages qui sollicitent les crédits à la consommation sont majoritairement des foyers à faible source de revenu. Leurs budgets ne permettent pas de couvrir leur besoin de consommation au quotidien, encore moins de s’acquitter de leur crédit.

C’est dans ce cadre qu’intervient les médiateurs de dettes. Des personnes agréées par l’état notamment les mandataires de justice ou encore les avocats pour servir d’intermédiaire entre le créditeur et du débiteur du crédit non remboursé.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.